Pour tout connaitre du Botox et de l'Acide hyaluronique

Le sillon naso-génien






Il faut distinguer deux types de sillon naso-labial marqués:

-celui du sujet jeune, qui prédomine au niveau du 1/3 supéro-interne, responsable de la création d’une dépression au niveau de la base de l’aile narinaire.

-celui du sujet âgé, correspond à l’évolution naturelle du vieillissement, par ptôse de la région malaire. Les tissus de la région malaire sont stoppés par le sillon naso-génien qui est un sillon fixé. Ce type de sillon est facilement accessible au technique de comblement si il n’est pas trop marqué et que le sillon reste visible en position assise.

Le deuxième temps évalue l’importance de la profondeur du sillon naso-génien. Il doit permettre de déterminer si le comblement s’effectuera en un ou plusieurs plans.

Injection de la région malaire

Elle est indiquée en cas de perte de la projection de la pommette causé par une fonte graisseuse de la région malaire.

Le comblement à l’acide hyaluronique est une excellente indication pour le comblement de la région des pommettes.

L’injection peut s’effectuer soit avec une aiguille soit avec une canule mousse.

L’autre avantage de combler la région malaire est de permettre une diminution du sillon naso-génien.

On le retrouve dans la littérature anglo-saxonne sous le nom de « sub orbicularis oculus fat» (SOOF).
Son aspect macroscopique est similaire à celui des autres localisations profondes.
Elle est recouverte par l’aponévrose du muscle orbiculaire et se trouve en avant de l’espace pré- zygomatique.

Mise en évidence, sous le muscle orbicularis occuli récliné du SOOF et de sa compartimentation par le pédicule vasculaire. Mise en évidence de la graisse pré-périostée sous le médial-SOOF récliné.

Rohrich  au cours d’une dissection de 8 hémifaces met en évidence une segmentation du SOOF dans un plan sagittal. Il est décrit:
-un compartiment latéral (lateral-SOOF), étendu du bord latéral de la limbe au canthus latéral. Sa limite supérieure est constituée par la zone d’adhésion latéro-orbitaire. Sa limite inférieure est

constituée par le bord supérieur du corps adipeux buccal et de son prolongement temporal profond.
-un compartiment médial (medial-SOOF), entre le compartiment latéral est le prolongement orbitaire du corps adipeux buccal qu’il nomme corps adipeux profond médial.

Le compartiement médial et le prologement orbitaire du corps adipeux buccal (corps adipeux profond médial) sont séparés par le pédicule vasculaire facial.

Mendelson distingue histologiquement deux entités adipeuses séparées, dans un plan frontal par un plan de dissection:
-la graisse malaire pré-périostée, blanche, profonde, d’organisation lobulaire large très adhérente au périoste. Cette graisse recouvre l’origine des muscles zygomaticus major, zygomaticus minor, elevator anguli oris.

-la graisse malaire sous-orbiculaire, jaune, d’organisation lobulaire lâche, faiblement adhérente au fascia de l’orbiculaire qui la recouvre;
Ces deux entités délimitent l’espace de glissement pré-zygomatique.

La fonction de la graisse avec l’espace pré-zygomatique est de créer un espace de glissement. Ainsi, cet ensemble constitue une véritable syssarcose pré-zygomatique permettant une mobilité indépendante de l’orbicularis oculi, levator labii superioris alaeque nasi, du zygomaticus major et du zygomaticus minor. Par ailleurs, cette graisse joue un rôle protecteur vis-à-vis des éléments nerveux qui la traversent. Ceux-ci sont en effet soumis à des traumatismes répétés, créés par les mouvements palpébro-jugaux.