Pour tout connaitre du Botox et de l'Acide hyaluronique

Rides du lion « verticales »






Le principe est de paralyser les muscles corrugator et procerus qui provoquent par leurs contractions les rides verticales inter-sourcillières.

On peut pour cela réaliser 3 ou 5 points d’injections pour paralyser ces muscles.

Décrit par Knize, situé dans un dédoublement du feuillet profond de la galéa, sur une hauteur approximative de 2 cm à partir du rebord orbitaire. Il s’étend de l’insertion du muscle corrugator au milieu ou au 1/3 externe du sourcil. Le plancher de cet espace est formé par le feuillet de division le plus profond de la galéa qui fusionne avec le périoste. A ce niveau il est donc très solidaire au plan osseux. Cet espace tapisse le corps adipeux galéal au sein duquel chemine le muscle corrugator. Il permet une grande amplitude de mouvement des plans superficiels lors de la contraction de la balance musculaire sourcilière.

Ainsi le muscle frontal a une mobilité active et passive d’au moins 1 cm au niveau du 1/3 médian du sourcil.
Le muscle frontal présente deux compartiments de mobilité divisé par la ligne de Knize 2 à 2,5 cm au dessus du rebord orbitaire. Au dessus de cette ligne la mobilité est assurée par l’espace sub-galéal, au dessous de cette ligne elle est assurée par le complexe corps adipeux galéal et espace de glissement supra-orbitaire. La zone d’adhésion supra-orbitaire limitant la mobilité de la galéa à ce niveau.